Équipe de Sailbox: Claudio Zulauf

L'Architecte naval: Entretien, réparations et service


 

Claudio a toujours aimé les bateaux depuis son plus jeune âge. Il a étudié plus tard la construction navale aux Pays-Bas et en Allemagne. Aussi bien professionnellement que dans son temps libre, il est engagé dans la voile. A Sailbox, il est l'un des responsables du service. 

 

Comment en es-tu venu à la voile?
Quand j'avais environ 12 ans, un ami de mon père nous a donné un Hurley Kim Kieler. Au début, j'ai utilisé le voilier principalement comme plate-forme de baignade. Ensuite, j'ai découvert le plaisir à tirer sur les cordages et mon ambition a été de traverser le lac de Bienne jusqu'à l'île Saint-Pierre. Comme il n'est pas facile de faire louvoyer un Kim Kieler, je n'ai pas réussi à aller plus loin que Twann. Pus tard, nous avons eu un Yngling, puis différents dériveurs et maintenant j'ai ma propre porte de frigo volante (laser) et un 470 en Italie.
Qu’est-ce qui te fascine dans la voile?
Je crois que ce qui me fascine le plus dans la voile, c'est l'exploration des éléments. J'adore sortir par vent fort avec mon laser pour tenir tête à Neptune. Quand c'est la tempête, je hurle: Neptuniooo. Il répond alors le plus souvent par une forte rafale ou un vague en plein visage. 
Quelles sont tes tâches à Sailbox ?
A Sailbox je m'occupe principalement des voiliers. Comme je suis souvent seul, je leur parle aussi comme par exemple: "Tu es un bon voilier" ou "Tu es en piteux état...attends un peu, je vais te réparer."
Qu’est-ce que tu aimes faire à part la voile et ton travail à Sailbox?
Rien n'est plus beau que de naviguer. Mais, j'aime également cuisiner, manger, courir et nager dans l'Aare toute l'année et depuis quelques années je suis aussi maraîcher. J'achète toujours des graines d'espèces spéciales et quand elles deviennent des plantes, je les donne. Je suis fasciné chaque fois que je vois quelque chose d'aussi petit qu'une graine devenir un plante avec un peu d'amour et d'affection, je la vois comme une graine d'homme... ou de femme (égalité oblige, même si l'expression n'est pas très courante !)
Où aimes-tu naviguer? Quel est ton coup de coeur?
Le top c'est définitivement pour moi Estavayer. Un ami là-bas a une petite maison dans la réserve naturelle avec un plage. En été, le Joran souffle tous les jours poncturellement à 16h00. Cela signifie que je peux m'amuser avec le vent pendant 2-3 heures et revenir à temps pour la grillade.